Stress Release ou kinésiologie du bien-être

la kinésiologie du bien-être

Le stress Release ou la kinésiologie du bien-être permet de travailler sur les émotions et les croyances limitatives qui nous empêchent d’être, et d’atteindre nos objectifs. La gestion du stress se fait principalement par des affirmations, des rotations oculaires et des tapotements. Cette technique aide à libérer des sabotages subconscients, des comportements compulsifs comme les phobies et des états émotionnels bloqués.

Surmonter les peurs, l'anxiété et les dépendances

surmonter les peurs, l'anxiété et les dépendances

Parfois, certaines de nos émotions de base sont « bloquées », créant des états psychologiques qui nous limitent et provoquent une grande détresse, à la fois en nous et autour de nous. Par exemple, les peurs peuvent devenir des phobies, la mauvaise humeur de la colère, la rage de l’hostilité et le chagrin peut conduire à plus de chagrin, de la culpabilité, de la solitude et finalement de la dépression.

  • La peur est une réponse appropriée vis-à-vis de menaces perçues ou d’expériences non familières. La peur fait partie d’un réflexe normal de protection.
  • L’anxiété est un type de peur qui est envahissante, diffuse et extrêmement déplaisante.
  • La phobie est une peur persistante, irréaliste ou irrationnelle envers un objet ou une situation spécifique. C’est une réaction émotionnelle exagérée et inappropriée vis-à-vis de ce qui est perçu comme une menace, et cela limite ou interfère généralement avec la vie de la personne.
  • L’agoraphobie est une angoisse sévère, comme une phobie complexe. Il y a beaucoup d’endroits ou de choses qui peuvent provoquer l’angoisse. Lors d’un stress, la personne commence à avoir des symptômes de tension et d’angoisse qui limite sa vie.
  •  L’addiction est une dépendance psychologique vis-à-vis de certaines substances ou activités qui causent un certain tort à la personne. Habituellement, la personne addicte sait qu’elle devrait cesser d’entretenir son addiction mais elle en est incapable.
  • Le comportement obsessionnel (ou TOC) est un schéma de comportement habituel, rituel ou compulsif qui crée des problèmes dans la vie de la personne.
surmonter les peurs, l'anxiété et les dépendance

Les recherches récentes du psychologue Roger Callahan, de Marge Murray puis de Garry Craig, ont permis de découvrir une manière simple mais très efficace pour se libérer définitivement du stress, des phobies ou de l’anxiété. Cette technique utilisée en kinésiologie peut réellement changer la vie d’une personne en quelques semaines (voire quelques jours).

Cet outil d’aide efficace, qui est la digipuncture, est une technique « psychocorporelle » de traitement des blocages émotionnels liés à des évènements passés, présents ou futurs.

Déroulement d'une séance :

  • Avec mon assistance, la personne détermine le problème avec précision, et tente d’identifier les évènements et les émotions auxquelles il se rattache.
  • Puis elle précise le ressenti négatif lié au problème (une image, une sensation dans le corps et sa localisation dans le corps, une émotion, une intensité émotionnelle notée et une croyance négative).
  •  Ensuite, la personne se concentre sur la phobie, le comportement obsessionnel, la peur, l’anxiété ou l’envie (de cigarette par exemple) en l’évaluant sur une échelle de 1 à 10, 10 étant le pire.
  •  Quand quelqu’un est « bloqué » dans une des émotions en rapport avec les 5 éléments, il suffit de tapoter, avec le bout des doigts, sur les terminaisons du méridien qui contrôle cet élément. La stimulation de ces points méridiens envoie donc une information au système nerveux autonome pour déprogrammer le fonctionnement inapproprié.
  •  A la fin de ce travail, nous réévaluons l’intensité de l’émotion. Si elle a bien diminué, je procède à la récession d’âge.
  • A l’aide du test musculaire, je repère les évènements du passé liés au problème à traiter et j’en discute avec la personne, le but étant de retrouver les racines passées de son problème.
  • Lorsque l’âge de la cause a été identifié, je tapote, avec le bout des doigts, sur le méridien correspondant à l’émotion énoncée.
  • Quand l’objectif est atteint, je vérifie l’objectif dans le passé puis dans le présent.
  • Pour finir, je procède au tapotement temporal. Cette technique est d’une grande efficacité pour rompre avec les vieilles habitudes et simultanément en établir de nouvelles. Le tapotement temporal combine divers éléments forts, comme la répétition, l’autosuggestion et la reprogrammation neurologique.